Qu’est-ce que la Confiance et l’Estime de Soi – 1ière partie : LA GRANDE RÉVÉLATION !

Qu’est-ce que la Confiance et l’Estime de Soi – 1ière partie : LA GRANDE RÉVÉLATION !

Dans la série : Il était une fois… l’Humain !

Enfin ! Le mystère du code de la confiance et de l’estime de soi est finalement résolu…


Qu’est-ce que la Confiance et l’Estime de Soi – Partie 1

 

LA GRANDE RÉVÉLATION :

 

LA CONFIANCE ET L’ESTIME DE SOI… N’EXISTENT PAS !


 

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’est vraiment la confiance en soi ?

Avez-vous une idée de ce qu’est vraiment l’estime de soi ?

 

Moi… oui ! Et pour cause, c’est en lien direct avec mon travail de thérapeute…

Et si je vous disais que longtemps, je n’en avais absolument aucune idée… Souvent lorsque je jouais au football, on me disait : Tu dois être super confiant ! Je savais que logiquement la réponse était « oui ». En même temps, je n’avais même aucune idée de comment me représenter la confiance. Alors je disais « Oui ».

Pour moi, bien performer au football n’était que le résultat des efforts, de l’intensité et de mon engagement à bien m’entraîner. Je voulais constamment m’améliorer et je m’étais engagé à faire ce qu’il y avait à faire pour le faire… D’ailleurs, c’est encore la même chose dans tous les autres aspects de ma vie où j’ai décidé de bien performer.

J’ai une petite confidence à vous faire… Même en 1999, quand j’ai commencé à travailler comme thérapeute, je n’avais aucune idée de ce qu’était la confiance en soi. Par contre, j’en avais une meilleure pour ce qui était de l’estime de soi puisque c’était mon combat depuis la fin de mon adolescence et tout au long de ma vingtaine.

 

Le choc

En 2002, j’ai décidé de commencer une recherche pour trouver ce qu’étaient exactement la confiance et l’estime de soi. Imaginez le scénario… être thérapeute et ne pas savoir exactement ce que sont la confiance et l’estime de soi… Surtout qu’elles représentaient l’objectif primaire ou secondaire de la majorité des clients et clientes. C’était un peu gênant comme thérapeute…  

J’avais appris comment traiter le manque de confiance et l’estime de soi selon les modèles qu’on m’avait enseignés. Pourtant, quand on me demandait ce que signifiait la confiance ou l’estime de soi, j’avais de la difficulté à l’expliquer. Alors je me servais des définitions que j’avais appris dans les livres et les cours. J’avais beau lire des livres, fouiller sur Internet, je ne comprenais pas plus.

En 2004, un client qui voulait se suicider parce qu’il souffrait principalement de manque de confiance, s’est finalement enlevé la vie quelques jours après une rencontre avec moi. Pendant presque trois mois, j’ai été complètement renversé par cet événement. Je doutais de mes capacités en tant que thérapeute et je voulais même cesser ma pratique de thérapeute. Je peux vous affirmer que je n’avais vraiment pas confiance en mes capacités de thérapeute. Ce fut l’embryon de ma compréhension de la confiance en soi…

Dans cette période intense de remise en question, une cliente qui voulait aussi se suicider est venue me voir. Et pour tourner l’épée dans la plaie beaucoup plus profondément, devinez pour quelle raison… Elle souffrait de manque de confiance avec une très faible estime d’elle-même. Dans les premières secondes de la rencontre, je voulais lui dire qu’elle n’avait pas choisi le bon thérapeute pour l’accompagner. J’avais l’impression que j’étais pour l’amener à passer à l’acte. Sans trop m’en rendre compte, la première rencontre s’est terminée et elle en a cédulé une deuxième. Tout au long du processus, elle allait de mieux en mieux… Sa rencontre a fortement influencé et transformé ma façon de faire de la thérapie.

 

La révélation

Quand j’ai commencé en 2002, les deux premières années de recherche n’ont pas été fructueuses. C’est suite aux événements de 2004, après m’être engagé à décoder la confiance et l’estime de soi, que tout a basculé. J’ai ouvert un livre de Carl Gustav Jung. J’ai choisi une page au hasard et… j’y ai découvert un post-it jaune sur lequel était écrit un numéro de page et de paragraphe. Le fameux post-it était à la mauvaise page, mais je me suis rendu à la page inscrite sur le post-it, j’ai commencé à lire le paragraphe indiqué et je suis tombé sur une phrase :

Seuls les psychologues inventent des mots sur les choses qui n’existent pas !

 

Cette phrase a été une révélation pour moi. C’est à ce moment que j’ai commencé à mieux comprendre ce que sont la confiance et l’estime de soi. J’ai commencé à les observer sous un angle complètement différent ; l’angle selon lequel elles n’existent pas, ni l’une et ni l’autre.

C’est incroyable comment un changement de perception permet d’ouvrir des portes. Change la façon dont tu vois les choses, et les choses que tu vois changent…

Alors, cette révélation m’a inspiré à écouter les clients d’une façon différente. J’ai eu un superviseur qui régulièrement me disait d’écouter ce que les personnes ne disent pas quand elle disent quelque chose. Et c’est ce que j’ai commencé à faire. Et curieusement, j’ai remarqué quelque chose de surprenant quand les personnes parlaient de leur manque de confiance ou de faible estime. En fait, elles ne parlaient pas de leur manque de confiance ou d’estime de soi… elles parlaient complètement d’autres choses…

Et c’est alors que j’ai compris que la confiance et l’estime de soi n’existent pas dans le sens qu’on voudrait bien le faire croire. En fait, la confiance et l’estime ne sont que des concepts abstraits, complètement vides. C’est comme si on avait créé des boîtes vides. Une boîte s’appelle confiance, et l’autre estime de soi.

Après que les boîtes vides furent créées, la question était avec quoi les remplir. Alors, on a pris du concret pour les remplir, et ensuite elles ont été refermées. La confiance et l’estime de soi ont donc été créées.

 

Définition

Alors, quand je dis que la confiance et l’estime de soi n’existent pas, c’est que concrètement on ne peut pas les définir. Par contre, les concepts existent et se traduisent par un état d’être soit positif ou soit négatif Si vous voulez, les boîtes vides existent. Alors, comment les définir de façon :

Confiance en soi :     

C’est une auto-évaluation des capacités que l’on pense avoir pour accomplir ou réaliser quelque chose, dans un contexte particulier, transmis par un état d’être positif ou négatif.

 

Estime de soi :          

C’est une auto-évaluation de la valeur qu’on se donne face à un contexte particulier, transmis par un état d’être positif ou négatif.

 

Dans les définitions, quand je mentionne que « c’est transmis par un état d’être positif ou négatif », c’est que la réponse à l’auto-évaluation se matérialise sous la forme d’un état d’être.

Cette auto-évaluation, vous la faites inconsciemment face à chacun des contextes de votre vie. C’est un mécanisme automatique. Et vous trouvez une réponse. Quand la réponse est positive, ça se transmet par un état d’esprit positif agréable, ce qui veut dire que ça va bien. Quand la réponse est négative, ça se transmet par un état d’être négatif et désagréable… à la limite de la souffrance… alors là, ça ne va pas bien.

Et cette auto-évaluation est un processus interrelié. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est que face à un contexte, vous commencez par une auto-évaluation de vos capacités. Est-ce que je suis capable ? Instantanément, suite à la réponse, vous vous demandez : Quelle est ma valeur dans ce contexte ?

Ce qui veut dire que si vous êtes dans un contexte de faire une tâche au travail, alors, votre première question sera forcément : Est-ce que je suis capable ? Imaginez que votre réponse soit : « non ». Immédiatement après, vous vous demandez : Quelle est ma valeur face à cette tâche ? Et si votre réponse est non par rapport à vos capacités, alors votre réponse en lien avec votre valeur sera négative. Peut-être allez-vous vous dire que vous n’avez pas de valeur parce que vous êtes incompétent… ou que vous n’êtes pas intelligent… Ceci se traduit par un état d’être négatif, comme par exemple de vous sentir comme de la merde…

Par contre, si votre réponse est « oui », par rapport à vos capacités à accomplir la tâche, alors vous allez vous évaluer avec une meilleure estime. Vous allez peut-être vous dire que vous avez de la valeur parce que vous êtes compétent… et que vous êtes intelligent… Alors votre état d’être sera positif, comme par exemple être fier de vous…

Vous vous demandez peut-être pourquoi ces concepts ont été créés ? Probablement pour essayer de mieux comprendre le fonctionnement de l’humain. Au début, le mot confiance n’était utilisé que pour la confiance aux autres. Un moment donné, la définition du mot a évolué pour également représenter la confiance en soi. Certains pensent que cette évolution s’est faite vers la fin du 19esiècle.

La première fois que le concept d’estime de soi a été introduit, c’est par le psychologue américain William James, considéré comme le fondateur de la psychologie en Amérique, dans son livre : Principes de psychologie, en 1890.

 

Un impact réel

La création de ces deux concepts a eu pour effet d’inciter toute une clientèle à consulter des thérapeutes et psychologues. En plus des consultations, on retrouve plusieurs livres, produits et séminaires offerts à cette même clientèle qui désire augmenter la confiance et l’estime de soi. La souffrance due au manque de confiance et d’estime de soi constitue un marché bien lucratif pour nombre de thérapeutes et de psychologues.

Peu importe que la confiance et l’estime de soi ne soient que des concepts abstraits reliés à des états d’être, il en demeure qu’elles sont au cœur même du niveau de bien-être que vous ressentez.

Alors, plus vous avez cette sensation de faire l’expérience d’être plus confiant avec une meilleure estime de vous-même, plus vous vous sentez bien et êtes en contact avec votre plein potentiel. Ce qui veut dire que vous avez un meilleur pouvoir sur votre vie.

Par contre, plus vous avez cette sensation de faire l’expérience de manque de confiance avec une faible estime de vous-même, plus vous vous sentez mal et vous vous éloignez de votre plein potentiel. En plus, vous avez l’impression de perdre le contrôle de votre vie et d’être plus à la merci des événements.

On peut donc conclure que la confiance et l’estime de soi sont directement proportionnelles à votre niveau de bien-être, de réalisation de votre plein potentiel et d’être en plein pouvoir de votre vie !

C’est tout de même curieux à quel point ces deux concepts qui, pourtant n’existent qu’abstraitement que par des états d’être, puissent avoir autant d’impact sur votre vie ! Et surtout de leur accorder autant d’importance !

 

Et si…, alors quoi ?

Alors, si la confiance et l’estime de soi n’existent pas, qu’est-ce qui existe ? Qu’est-ce qui est à l’intérieur de ces deux boîtes et qui est si important ?

Prenez le temps de considérer ceci juste pour un instant… Si la confiance et l’estime de soi ne sont que des concepts abstraits, comment peut-on les améliorer ? Comment peut-on faire pour en gagner davantage ?

Si ces deux concepts n’ont été créés que vers la fin du 19esiècle… avant… comment définissait-on un manque de confiance ou d’estime de soi ? Quelle était la souffrance des gens si ce n’était pas de l’un ou de l’autre ? Cela présuppose qu’avant, personne n’avait de problèmes de manque de confiance et d’estime de soi… Toutefois, de quoi souffraient-ils pour qu’un jour on décide d’y donner un nom ?

Vous avez maintenant une meilleure compréhension à propos de la confiance et l’estime de soi qui ne s’avèrent qu’être des concepts abstraits, reliés à des états d’être. Ces concepts ne sont qu’une auto-évaluation que vous faites de vous-même par rapport à vos capacités et à la valeur que vous vous donnez face à un contexte.

Je répète donc la question… Si la confiance et l’estime de soi n’existent pas, qu’est-ce qui existe ? Qu’est-ce qui est à l’intérieur de ces deux boîtes et qui est si important ?

 

Je vous invite à le découvrir dans le prochain article…

 

 

MICHEL GAGNÉ

La Formule T.O.P.P. Confiance et Estime de Soi

Hypnothérapeute Professionnel

 

Pour me contacter :

Courriel : info@gagnemichel.com

Facebook : Cliquez ici !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *